ASSQ 10 janvier, 2023

Bonne préparation = journée réussie

Votre dernière journée à la montagne était il y a longtemps? Ou encore, celle-ci sera votre toute première fois? Eh bien cet article s’adresse autant à l’un qu’à l’autre, proposant une courte liste de choses à faire et à penser afin de se préparer adéquatement en vue de sa prochaine visite à la montagne. Rappelons-nous ; le ski ou la planche à neige c’est comme dans tout… Mieux on est préparé, plus on a de plaisir et de succès!

Planifier sa visite

Avant toute chose, il faut penser à avoir son accès aux pistes et se prévoir une leçon avec un.e moniteur.trice si c’est une première visite. C’est aussi une bonne option si l’on souhaite faire revivre nos acquis de jadis en toute sécurité en compagnie d’un.e professionnel.le. 

Pour ce faire : 

  1. Ma première fois présenté par Sports Experts : Ce forfait est la façon la plus économique et complète qui est sur le marché au Québec (et ailleurs!). Le débutant ne pourra trouver mieux! Pour seulement 29,95$, on a droit à deux visites à la montagne. La première offre une leçon d’une heure avec un.e moniteur.trice certifié.e, la location d’équipement complet et l’accès à la zone d’apprentissage, alors que la deuxième propose la même chose à l’exception de la leçon (l’idéal pour mettre en application les acquis de la première visite). Comble du bonheur, c’est offert dans plus de 40 stations de ski québécoises, et ce, tout au long de l’hiver! On peut facilement réserver sa place en ligne.
  2. Je ne veux pas de leçon. Dans ce cas, on doit premièrement se poser la question si on a les habiletés nécessaires à explorer la montagne dès maintenant, ou si on préfère opter pour une première visite dans la zone d’apprentissage. La réponse à cette question permet d’acheter le bon billet pour sa journée de ski ou de planche. En effet, l’accès à la zone d’apprentissage seulement est souvent beaucoup plus économique, voire même gratuit dans certaines stations.
  3. La billetterie en ligne, c’est chouette. Depuis quelques années, une grande partie des stations de ski québécoises adhèrent à la billetterie en ligne. En plus de vous permettre parfois d’économiser en achetant son billet d’avance, elle permet souvent d’éviter les possibles files d’attente et de récupérer son billet via un guichet électronique.

 

Planifier ses vêtements 

Peu importe la météo annoncée, il faut s’habiller chaudement! En effet, il est difficile de prévoir les besoins exacts, vu la variabilité du climat en montagne. Voici quelques astuces en rafale : 

  • La façon multicouche est des plus adaptées, alors qu’elle permet au corps de respirer, en plus de nous laisser l’option de retirer ou d’ajouter une couche, au besoin. 
  • Opter pour une tuque mince et sans pompon est essentiel, afin d’être confortable avec son casque. 
  • Un bon cache-cou : un indispensable!
  • S’habiller en mou sous l’habit de neige; les jeans sont absolument à proscrire! Pour ceux qui n’ont pas de combines, un pyjama chaud fera parfaitement.
  • Lunettes de ski : Pour une première fois dans la zone d’apprentissage, on peut s’en passer. Mais dès qu’on est prêt pour les grandes pistes, elles sont essentielles afin d’éviter d’avoir du vent frais dans les yeux et de s’assurer une bonne vision durant les descentes. 
  • Prévoir également un accessoire chauffant pour les mains et les pieds est optimal (pochettes chauffantes, à noter qu’il en existe des versions réutilisables). Ça ne prend pas de place dans une poche et ça peut faire toute la différence dans votre journée. 
  • Une paire de bas et de mitaine de rechange, ne serait-ce que pour la route du retour. 
  • Prévoir un sac pour rassembler tout ce qu’on ne traîne pas sur les pentes afin de le déposer au chalet de la station; des étagères et des casiers ($) sont prévus à cet effet.

Planifier son énergie

Se glisser une collation dans une poche question de l’avoir sur soi en montagne est plus que judicieux. Ainsi, on peut remédier rapidement à la moindre petite baisse d’énergie. On suggère des noix, une barre énergétique, du bœuf jerky, un fruit facile à consommer comme une clémentine par exemple, ou même… un bonbon! Pourquoi pas? On a le droit de se gâter lorsqu’on pratique nos sports d’hiver et les bonbons peuvent d’ailleurs s’avérer une excellente source de motivation pour ceux qui skient en compagnie de jeunes enfants. Chose certaine, le chocolat chaud à la cafétéria après une belle sortie de glisse laisse également des souvenirs impérissables. 

 

Articles connexes

ASSQ 20 décembre, 2022

L’ABC de la (re)mise en forme à l’aube de la saison de glisse

Lire plus