ASSQ 21 novembre, 2022

Première rencontre avec le ski : les 5 étapes faciles à votre arrivée à la station

Ça y est! Vous avez enfin décidé de découvrir les sports de montagne cet hiver, ou encore, de vous y remettre après trop d’années de pause! Assurément, ce sera une belle saison hivernale et il n’existe meilleur moyen pour en profiter, que de se (re)découvrir une passion en plein air.

Ceci étant dit, il est vrai qu’un premier rendez-vous galant avec la déesse des activités hivernales peut parfois s’avérer intimidant… Pour vous mettre en confiance, voici les 5 étapes faciles à savoir à votre arrivée à la montagne afin de vous assurer d’un coup de foudre!

1. Arriver à l’avance

Comme à toute première rencontre, arriver d’avance vous permettra d’être en contrôle de la situation et d’éviter tout stress inutile. Surtout si vous avez planifié une leçon d’initiation, vous pourrez ainsi aller récupérer votre billet de ski sans presse, ainsi que votre équipement au centre de location, s’il y a lieu. Vaut mieux être détendu pour amorcer ses premiers virages!

 

2. Zone débarcadère et stationnements famille

Si vous faites votre arrivée en famille, ou encore pour déposer votre équipement facilement, la zone débarcadère ou les stationnements famille sont d’excellentes options.Accessible à toute la clientèle, la zone débarcadère se trouve dans la plupart des stationnements des stations de ski et permet aux skieurs (débutants ou aguerris!) d’aller déposer l’essentiel de votre équipement au chalet principal. Une astuce qui permet de débuter sa journée sans stress, et surtout, de ne pas égarer une mitaine ou un bâton de ski avant même d’avoir atteint les pistes!
Les stationnements famille sont une autre belle initiative de plusieurs stations de ski québécoises. Bien identifiés, ils sont destinés aux voitures avec enfants à bord et se situent à proximité de la base de la montagne. Il n’y a pas de surveillance sur place et on s’attend à ce que les gens soient respectueux de ce privilège, qui permet aux chef.fe.s de famille d’éviter quelques pas avec le petit dernier qui préfère de loin glisser que marcher.

3. Récupérer votre billet de ski

Une fois la voiture stationnée, la prochaine étape est de récupérer son billet de ski sur place, que celui-ci soit acheté au préalable en ligne ou non. Tout dépendant du niveau et de l’ambition, certains donnent accès à l’aire d’apprentissage seulement et d’autres aux remontées mécaniques, selon un horaire pré-indiqué. Selon la station choisie, on peut trouver des billets pour la journée complète, la demi-journée, un bloc de quelques heures ou encore, pour le ski de soirée (débutant généralement autour de 16 h). La plupart des guichets de billetterie sont situés à l’extérieur, donnant même l’option de ne pas entrer au chalet et de se diriger directement vers la montagne une fois le billet en main.

Pour ceux qui en sont littéralement à leur première date, une leçon d’initiation au ski ou à la planche à neige est la meilleure façon d’être séduit. Les moniteurs certifiés sont, avant tout, des amoureux de la montagne et ils transmettent leur plaisir sur les pentes à coup sûr! Dans ce cas, nul besoin d’acheter son billet de remontée ou d’accès à la zone d’apprentissage, puisqu’il est souvent inclus dans la leçon. Direction école de glisse pour tous les détails!

 

4. Casiers pour vos effets personnels

Bien que les équipements de glisse (skis, bâtons, planche à neige) doivent en tout temps rester à l’extérieur, des casiers ou des tablettes sont aménagés dans tout bon chalet de ski afin de permettre aux gens d’y déposer leurs effets personnels. Attention! Tout comme partout, on recommande de ne pas laisser d’effets de valeur dans des espaces non barrés. Vos bottes et votre boîte à lunch sont par ailleurs très pratiques à placer au chalet, dans les espaces prévus à cette fin.
Certaines stations offrent des casiers barrés à louer; une bonne option pour ceux qui tiennent à y laisser leurs biens précieux.

Bien que les équipements de glisse (skis, bâtons, planche à neige) doivent en tout temps rester à l’extérieur, des casiers ou des tablettes sont aménagés dans tout bon chalet de ski afin de permettre aux gens d’y déposer leurs effets personnels. Attention! Tout comme partout, on recommande de ne pas laisser d’effets de valeur dans des espaces non barrés. Vos bottes et votre boîte à lunch sont par ailleurs très pratiques à placer au chalet, dans les espaces prévus à cette fin.
Certaines stations offrent des casiers barrés à louer; une bonne option pour ceux qui tiennent à y laisser leurs biens précieux.

5. Repérez les cartes des pistes… et à l’aventure!

C’est maintenant que la lune de miel commence : on débute en douceur avec la zone d’apprentissage, question d’apprivoiser la sensation de glisse. Leçon de ski ou non, il est important de commencer par la base.

Que vous vous dirigiez vers la zone d’apprentissage ou vers une piste en montagne, l’important est de respecter ses limites et de choisir un terrain adapté à ses capacités. Les pistes ont un code de couleur qui annonce leur niveau de difficulté;

 vert/facile
 bleu/difficile
 noir/très difficile
 double noir/extrêmement difficile

 

Pour vous orienter, si vous n’avez pas récupéré une carte des pistes imprimée via l’un des services de la station, des grands formats sont généralement apposés à la base et au sommet de la montagne. Ainsi, vous vous orienterez facilement et profiterez de tous les instants.

 

Articles connexes