ASSQ 23 mars, 2023

Les lauréats des Prix d’excellence ASSQ 2022

Chaque année l’Association des stations de ski du Québec accorde ses prix d’excellence aux acteurs de l’industrie s’étant démarqués à divers niveaux dans leur milieu. Retour sur les grands gagnants de l’année 2022.

Prix Équipe COVID-19 :  Gleason (Centre-du-Québec)

À pareille date l’an dernier, les stations de ski du Québec devaient gérer leurs opérations en tenant compte des cadres et mesures sanitaires pour lutter contre la COVID-19. Des moments intenses que la directrice générale de la station du Mont Gleason, Nadia Pépin, n’est pas près d’oublier.

« Ce n’était pas toujours une partie de plaisir pour nos préposés au service à la clientèle qui faisaient face à des clients pas toujours en accord avec les règles. Et ces derniers ne se gênaient pas pour l’exprimer. Mais grâce aux efforts de nos 350 employés et bénévoles, nous sommes parvenus à appliquer et faire appliquer les règles auprès des invités et de notre personnel, et ce jusqu’à la toute fin de la saison », maintient fièrement la gestionnaire. Cet effort collectif a d’ailleurs valu à la station de remporter le prix d’Excellence Gestion de la COVID-19 en 2022.

Bien que ce cadre de gestion sanitaire ne soit plus nécessaire, la station du Centre-du-Québec en conserve tout de même quelques legs très positifs, signale sa directrice. La halte-garderie, qui a été transformée en salle de pause pour les moniteurs, n’a pas rouvert ses portes. Les employés qui présentent des symptômes viraux peuvent venir travailler avec un masque. Les bornes de désinfection des mains installées dans le pavillon d’accueil continuent d’être largement utilisées.

Même l’achat de billet en ligne, qui était obligatoire lors de la pandémie, demeure en place. Et pour justement inciter la clientèle à utiliser ce service, la station fait tirer une carte cadeau Gleason de 75 $ chaque semaine parmi tous ceux qui se sont procuré leurs billets de remontée via Internet.

Gestion de risques (100 000 jours-ski et moins) : Ski Garceau (Lanaudière)

Au cours des cinq dernières saisons, Ski Garceau, à Saint-Donat, a largement investi pour sécuriser ses installations tout en améliorant l’expérience du parcours-client.

En plus d’instaurer des zones lentes aux endroits stratégiques de la montagne, la station a aménagé une piste balisée entièrement dédiée à son club de compétition de ski. « Nous avons également ajouté deux parcs à neige de type apprentissage qui sont fort utilisés ainsi qu’une seconde pente-école. Nous sommes également très fiers d’avoir revu et agrandi le design intérieur de notre chalet afin d’offrir plus d’espace à notre clientèle », signale Mathieu Martineau, directeur général adjoint de la station lanaudoise.

Toutes ces actions, et bien plus encore, ont permis à Ski Garceau de figurer parmi les deux premiers récipiendaires des nouveaux prix d’Excellence Gestion de risque, décernés par l’ASSQ en 2022. « Nous sommes très heureux d’avoir remporté ce prix de la part de nos pairs. En même temps, nous demeurons très humbles face à ce nouveau prix très engageant », avoue le gestionnaire de la station lanaudoise.

Aucune station, insiste-t-il, n’est à l’abri d’un incident. « Mais, c’est de notre responsabilité d’assurer la sécurité et la qualité d’expérience à la fois pour notre clientèle et nos employés », poursuit le dirigeant de Ski Garceau qui s’était également démarqué en 2021 avec un prix Équipe COVID-19, et le prix Coup de cœur.

D’ailleurs, l’ensemble des initiatives de l’équipe de Ski Garceau pour sécuriser et améliorer l’expérience des clients et des employés portent désormais un sceau qui fait la fierté de toute la communauté de la station : Ici, c’est Iso-Garceau.

Gestion de risques (100 000 jours-ski et plus) : Ski Saint-Bruno (Montérégie)

Considérant les multiples défis de son marché, la station Ski Saint-Bruno est reconnue pour sa gestion proactive en matière de risque et de prévention de ses activités de montagne

« Étant située près de Montréal, la destination est à la fois prisée pour la formation de skieurs débutants et par une clientèle de tout âge et de calibre qui vient dévaler les pentes quelques heures. Une cohabitation susceptible de créer des enjeux », reconnaît son directeur général, Michel Couture.

« Suite aux mesures sanitaires imposées par la Santé publique dès 2020 pour lutter contre la COVID-19, cette situation nous a stimulé à créer un tout nouveau département « Prévention et Intervention » dont le mandat est de veiller à la santé et à la sécurité des employés et de nos invités », informe le dirigeant de la montagne.

Chaque fois, dit-il, que survient un malheureux incident au sein d’une station, c’est toute l’industrie qui est impactée. Il vaut mieux être un pas à l’avant.

La création de ce département et la longue liste de mesures mises en place (sécurisation du terrain, encadrement des débutants, formations soutenues en santé sécurité au travail, collaboration avec les autorités en cas d’incident, ajout de nouveau mode de circulation sur le site avec de nouvelles remontées…) ont justement valu à la populaire station montérégienne de remporter le tout premier prix d’Excellence Gestion de risque dans la catégorie 100 000 jours-ski et plus.

« C’est une reconnaissance dont nous sommes très fiers. Bien qu’il soit impossible d’éliminer les risques, nous avons les outils pour mieux les gérer et être proactifs. Nous avons réussi à inculquer la prévention dans la culture d’entreprise. Et ça, c’est très stimulant pour la pérennité de notre industrie », conclut Michel Couture.

Gestionnaire de la relève : Stéphanie Grenier, directrice marketing, Ski Saint-Bruno (Montérégie)

Il y a de ces employés qui valent une petite fortune au sein de leur entreprise. La directrice marketing de la station Ski Saint-Bruno, Stéphanie Grenier, en est un bel exemple. « Depuis son arrivée à la station en 2018, Stéphanie agit comme une véritable boule d’énergie », soutient le directeur général de la station, Michel Couture.

Après un passage dans l’industrie bancaire, c’est au sein de l’industrie du ski que Stéphanie Grenier, bachelière en communication et marketing, déploie désormais ses forces et ses qualités.  Ainsi, c’est elle qui est au cœur de l’équipe de gestion de la marque de commerce d’auto-apprentissage SKIGO/SNOGO pour les parcours pour débutants. C’est à elle que l’on doit la revitalisation du site transactionnel de la station auquel a été ajouté un volet anglophone avec des capsules vidéos extraordinaires.

Que Stéphanie Grenier soit l’une des récipiendaires du prix d’excellence Gestionnaire de la relève en 2022 n’étonne donc pas du tout son employeur. « Stéphanie dispose d’un enthousiasme et d’un leadership digne des meilleurs joueurs d’échecs, indique son employeur. Elle sait anticiper la tendance du marché et des besoins clients afin d’optimiser l’expérience des invités. Elle sait comment stimuler leur goût de revenir, ce qui nous garantit un taux de conversion élevé de la population en nouveau skieur. Stéphanie, c’est une championne »!

Gestionnaire de la relève : Marc-André Meunier, directeur ventes et marketing, Bromont, montagne d’expériences (Cantons-de-l’Est)

Dès son arrivée à la station à titre de directeur marketing en 2017, Marc-André Meunier ne tarde pas à faire sa marque. Son souhait : diversifier l’expérience-client afin que la montagne devienne plus qu’une destination de ski.

En moins de deux, il multiplie, à l’aide de son équipe, les programmes d’animation et de spectacles qui électrisent les clients. Il faut dire que le CV de Marc-André Meunier inclut quelques années au sein de l’entreprise Evenko et du club de hockey Les Canadiens de Montréal…En 2021, la station n’hésite pas à lui confier le service des ventes afin de créer une meilleure synergie entre les deux départements.

De l’avis de ses collègues, tout est possible avec Marc-André. « C’est un passionné de la montagne, il est engagé envers la marque.  Il est doté d’une énergie contagieuse et d’une volonté inébranlable à vouloir faire une différence. C’est un travailleur d’équipe et les employés sous sa supervision témoignent de son dynamisme et de son engouement pour les produits et services de Bromont », mentionne son employeur Claude Péloquin, vice-président et directeur général de la montagne.

Toujours prêt à contribuer et à émettre son opinion et ses conseils, Marc-André démontre de belles qualités humaines envers sa famille, ses équipiers, collègues et partenaires. Un entrain et un professionnalisme qui lui ont permis de s’emparer du Prix d’excellence Gestionnaire de la relève en 2022.

Environnement et développement durable : Mont-Orford, (Cantons-de-l’Est)

S’engager aujourd’hui en tant que station de ski dans une démarche écoresponsable va beaucoup plus loin que d’installer des bacs de recyclage et de compostage dans sa cafétéria.  C’est un contrat social que signe l’entreprise avec ses employés, sa clientèle et ses fournisseurs afin de démontrer qu’elle prend au sérieux son rôle de pôle touristique au sein de sa communauté.  C’est le sérieux virage qu’entreprend la station de ski Mont-Orford depuis 2021.

Tout a commencé lors de l’embauche de l’adjointe administrative Mélanie Girard dont le mandat était de proposer un projet de démarche de développement durable. Dès lors, un long processus de réflexion et de consultation s’est mis en branle.

La toute première initiative a été de mettre en place un comité consultatif constitué de trois employés et trois clients. « Sans le soutien et la volonté de ces deux parties qui forment le cœur de l’entreprise, impossible de créer un projet porteur. Si on souhaite susciter l’engagement, une culture durable, aucune mesure ne doit être imposée », avise Mélanie, qui a hérité du titre de chargé de projet. Cette première étape, dit-elle, a permis à son équipe d’identifier les enjeux de la station, mais aussi les forces, les faiblesses ainsi que les objectifs et le plan d’action prioritaires d’une telle démarche.

Pour l’aider dans sa démarche, la station a eu recours au soutien de la firme-conseil ADDERE, spécialisée en accompagnement stratégique en développement durable ainsi qu’au service d’accompagnement FEVE, reconnu pour la tenue d’événement écoresponsable

Et c’est bien parti pour la station des Cantons-de-l’Est qui a décroché les grands honneurs du prix d’Excellence en Environnement et développement durable en 2022. Ski Mont Orford vient d’obtenir l’attestation Performance + du programme ICI on recycle+ de RECYC-QUEBEC. Des efforts qui payent!

Prix Réal-Boulanger : Eddy Zajac, expert en sinistres dans l’industrie du ski

Pour la première fois depuis la création du prix Réal-Boulanger, la plus haute distinction dans l’industrie du ski du Québec a été décernée, en 2022, à un professionnel de l’assurance. Expert en sinistres dans l’industrie du ski depuis plus de 30 ans, Eddy Zajac a mis la main sur le trophée qui, depuis deux décennies, souligne la carrière d’un bâtisseur.

« Tout a commencé lorsqu’une station des Laurentides a reçu une mise en demeure au début des années 1980 », se souvient Eddy qui avait été mandaté pour mener l’enquête. « C’était l’époque, dit-il, où les stations attendaient que surviennent les incidents pour bouger. Au fil des ans, j’ai développé une expertise en enquête d’accidents dans les stations de ski. Par conséquent, les stations de l’ASSQ sont aujourd’hui beaucoup mieux préparées face à la gestion de risques. »

Eddy Zajac a justement contribué à la création de la captive d’assurances de l’ASSQ dans les années 1990. « L’industrie du ski était en pleine crise d’assurances. Les primes que devaient payer les stations pour être assurées venaient d’exploser, notamment en raison de la crise du verglas survenue en 1998. Il fallait trouver une solution. C’est alors que les membres de l’ASSQ ont décidé de créer leur propre assurance répondre à leur besoin. Un projet pour lequel j’ai une grande fierté d’avoir collaboré », signale Eddy Zajac.

Pour l’anecdote, Eddy Zajac participer régulièrement au congrès de l’ASSQ lors duquel sont présentés les prix d’Excellence et le prix Réal-Boulanger… bien que ces dates coïncident avec son anniversaire de mariage, note-t-il. Or, l’an dernier, sa conjointe Nathalie lui a suggéré de l’accompagner au Mont-Sainte-Anne afin d’assister, elle aussi, aux activités de l’ASSQ, raconte Eddy. « J’aurais dû me douter qu’il y avait anguille sous roche. Quelle n’a pas été ma surprise lorsque mon nom a été nommé pour recevoir le prix. C’est un beau cadeau que m’a fait l’industrie. »

Articles connexes

ASSQ 12 novembre, 2021

Innover pour mieux recruter

Lire plus
ASSQ 10 mars, 2022

Le développement durable en montagne, une réalité devenue nécessaire

Lire plus
ASSQ 9 décembre, 2021

Prix d’excellence ASSQ 2021

Lire plus