Jean-François Gour et Mathieu Desmarais : deux jeunes dirigeants inspirants

par Claudine Hébert

 

Pourquoi devoir trancher entre deux candidatures exceptionnelles lorsqu’il est possible d’honorer ces deux dernières à parts égales ? C’est ainsi que le jury des prix de l’Association des stations de ski du Québec (ASSQ) à récompenser non pas un, mais deux gestionnaires de la relève lors du dernier gala annuel présenté en juin 2023.

Le directeur général de la station Mont Adstock, Mathieu Desmarais, et le directeur marketing de la Station Mont-Tremblant (SMT), Jean-François Gour, ont tous les deux été récipiendaires de cet hommage qui souligne le travail, le leadership et les réalisations d’un gestionnaire de la relève hors pair.

Pleins feux sur le parcours fascinant des deux gagnants.

 

Jean-François Gour : un rêve qui dépasse la réalité

Embauché à titre de coordonnateur marketing par la Station Mont Tremblant dès sa sortie de l’Université de Sherbrooke en 2005, Jean-François Gour a concrétisé un rêve qu’il chérissait tout au long de son baccalauréat : faire partie de l’équipe de Mont Tremblant. Galvanisé par cette nomination, ce Longueillois d’origine s’est vite taillé une place parmi les maillons forts qui contribuent au succès de la destination. À un point tel, qu’en à peine dix ans, la haute direction, émerveillée par ses aptitudes, lui a confié le mandat de directeur marketing en 2014. Un coup de génie de la part de l’entreprise.

Un riche CV en réalisations

Depuis que Jean-François occupe ce poste de gestionnaire, le bachelier en marketing et administration des affaires carbure aux réalisations. Le parcours nocturne en forêt Tonga Lumina, concocté en collaboration avec la firme montréalaise Moment Factory, fait partie de la longue liste de ses bons coups. « Initiée en 2017, cette expérience s’inscrit aujourd’hui parmi les activités de soirée de choix des visiteurs estivaux qui fréquentent la destination », souligne Annique Aird, vice-présidente ventes, marketing et communications de Station Mont Tremblant.

La révision des produits ski et le développement de nouvelles passes de saison font aussi partie du riche CV du jeune gestionnaire. Grâce à son esprit créatif, Jean-François a un joué un rôle primordial dans les importants changements reliés aux passes de saison avec l’intégration de la passe Ikon.

Et que dire du programme MON Tremblant ? Depuis bientôt dix ans, plus de 1 300 jeunes âgés de 6 à 12 ans des écoles locales ont le privilège de vivre gratuitement l’expérience ski à la station. Équipements et conseils de moniteur inclus. « Cette initiative contribue fortement à la pérennité des sports de glisse et, par conséquent, à celle de l’industrie », insiste Annique Aird.

Le développement durable bénéficie aussi de la touche Jean-François Gour. En plus d’être à l’origine de la collaboration de Tremblant avec Carbone Boréal (permettant d’offrir aux invités de la station la possibilité de compenser leurs émissions de CO2 liées à leur séjour), le gestionnaire a activement participé à la création d’une impressionnante œuvre « Emmène-moi au Sommet ». Inaugurée en 2022 sur la Promenade Deslauriers, cette sculpture dédiée au plein air a été constituée de matériaux durables et de pièces recyclées provenant de canons à neige et de remontées mécaniques.

Une loyauté indéfectible

À toutes ces contributions remarquables (sans oublier les occasions où il enfile le costume de la mascotte de la destination, Toufou), s’ajoutent le dévouement et le sentiment de loyauté de Jean-François Gour envers sa fidèle équipe. « Sans elle, conclut le récipiendaire, tous ces beaux projets n’auraient pas pu être accomplis. Je suis très fier d’avoir remporté ce prix, mais je suis encore plus fier de pouvoir bénéficier du soutien indéfectible d’une équipe stable, motivée, dynamique et surtout heureuse de travailler pour faire rayonner la station et l’industrie. »

Mathieu Desmarais donne des ailes au Mont Adstock

Cela fait à peine six ans que Mathieu Desmarais a accepté de prendre les rênes de la Station récréotouristique de Mont Adstock. Un rôle de directeur général qui a, certes, changé la vie de ce sportif ayant grandi dans les arénas comme gardien de but. Mais l’arrivée de ce dirigeant à la tête de la station a surtout permis de métamorphoser le Mont Adstock en une destination parmi les plus courues de la région de Chaudière-Appalaches.

Soulignons qu’avant de débarquer au Mont Adstock, ce diplômé en technique de tourisme au Collège Mérici a d’abord aiguisé son savoir-faire à titre de cofondateur et directeur général du festival de musique en plein air à Thetford, le Wouellay Fest, de 2013 à 2017. Il a aussi pris part à la revitalisation du centre-ville de Thetford, à titre de coordonnateur d’Héritage Thetford pendant un an, tout juste avant de se joindre à la station.

Des idées et des millions de dollars

Ce solide bagage lui a non seulement donné des ailes, mais aussi une foule d’idées pour transformer le Mont Adstock. Depuis que Mathieu dirige le complexe, ce sont plus de 14 millions de dollars qui ont été investis un peu partout sur le domaine skiable, dont la moitié pour la construction d’un tout nouveau chalet. « Cette nouvelle infrastructure moderne a piqué la curiosité de nombreux visiteurs », soulève fièrement le dirigeant, récipiendaire du prix gestionnaire de la relève ASSQ.

Les chiffres en font foi. Malgré une météo capricieuse cet hiver, les ventes d’abonnements de saison ont augmenté de 22 %, les revenus sont en hausse d’au moins 12 % et le nombre de jours-ski a même grimpé d’au moins 10 %. « Et la saison n’est pas encore terminée », signale Matthieu.

Précisons que ces statistiques ne figuraient pas au dossier de sa candidature. N’empêche que le jury de l’ASSQ mentionne avoir été impressionné par la rapidité avec laquelle Mathieu a fait progresser la station. Une destination où l’on trouve notamment une halte Go-Van, un camion de rue, des sentiers de vélo de montagne et des nouvelles bornes numériques qui facilitent l’achat de billet en ligne.

Un travail d’équipe

Une belle progression dont le mérite revient en grande partie à sa précieuse équipe, insiste vivement Mathieu Desmarais. D’ailleurs, il aime rappeler qu’à son arrivée, ils étaient moins de cinq à travailler à temps plein au domaine skiable. « Grâce à l’acquisition du parcours de golf en 2022 et des autres activités offertes à la station, nous sommes aujourd’hui une quarantaine d’employés à bénéficier d’un statut temps plein. Une stabilité, dit-il, qui contribue au succès de la station. »

Enfin, Mathieu Desmarais savait que ses collègues de travail avaient soumis sa candidature pour le prix de gestionnaire de la relève. « Malgré tout, je n’ai pu m’empêcher de verser une larme lorsque j’ai vu mon nom parmi les finalistes et être, ultimement, nommé récipiendaire du prix. C’est un très bel honneur qui m’incite à poursuivre ce que l’on a déjà commencé »

Articles connexes

ASSQ 27 juin, 2023

Avoir le soutien de sa communauté d’affaires, ça aide!

Lire plus
ASSQ 7 février, 2024

Station Mont Grand-Fonds, récipiendaire du tout premier prix Pour l’Amour du ski

Lire plus
ASSQ 12 novembre, 2021

Innover pour mieux recruter

Lire plus